“Avec du temps et de la patience, la feuille du murier devient soie”

proverbe japonais

A propos de Valérie Delattre

L’histoire d’une créatrice tous azimuts

Née en 1960, dès l’enfance abreuvée de contes et autres mythologies, et dotée d’un imaginaire et d’une curiosité tous azimuts, j’invente déjà des histoires, des personnages, des accessoires. Recyclant, testant, bricolant, fabriquant déjà sur la base d’une ‘’ récup ‘’de vieux vêtements et boutons…. mais aussi perles, plumes, paillettes, et mille autres merveilles récupérées, contribuant  largement  à ma fantaisie créative……

A 23 ans, déjà maman, un DEUG d’histoire en poche, je décide de me former au métier du costume.

Costumière, la matière et le corps au service d’une histoire

En 1986 j’obtiens mon diplôme de Modéliste toiliste (CMT Paris).

Je découvre avec passion la toile et la technique de moulage sur mannequin : Cette technique qui permet  sur la base de croquis ou maquettes de réaliser ses modèles directement en volume et sur mesure. Technique que je continue à perfectionner en fréquentant ponctuellement l’atelier de Madame Parenty (ADAC paris).

Dans la foulée, je me lance avec passion dans tous les projets qui se proposent : couture sur mesure, costumes de scène etc.

Le métier d’artisan d’art, l’excellence d’un geste, un apprentissage qui façonne de l’intérieur aussi

Si la pratique est le meilleur des apprentissages et les rencontres une stimulation formidable à la création,  mes débuts  nécessiteront beaucoup de patience, de labeur, de ténacité !

Il  faut comprendre la demande du client, s’adapter au budget, approcher le corps du costumé avec bienveillance et tact pour lui fabriquer une deuxième peau confortable, mais aussi choisir les bons matériaux et se renouveler sans cesse.

Début 90 je passe un CAP de couture en candidat libre (Chambre Syndicale de Haute Couture Paris), puis un diplôme de Réalisateur de Costumes de Spectacle (Greta des Arts Appliqués).

Je perce les secrets de  toutes ces techniques codifiées,  précises  et incroyablement riches du costume à travers les âges.

Je retrouve le plaisir de la recherche historique. La conception  d’un costume nécessitant la connaissance de l’époque en question, de ses habitants, de ses usages. Avec pour support les tableaux des grands  peintres portraitistes.

Plus tard j’affine ma formation en corsetterie historique à l’Atelier de Madame Moreau.

 

De fil en aiguille, de belles histoires cousues de fil blanc, des fabrications tous azimuts, des rencontres, des challenges, une autonomie

Plus de 30 ans de projets différents, au gré des rencontres et des opportunités. Que ce soit pour le spectacle vivant contemporain historique, cirque, danse théâtre spectacle de rue et autres évènementiels insolites avec parfois  des écarts en Haute Couture (J.P. Gaultier, K. Lagerfeld, Cerruti, Valentino.)

Cette diversité des styles et des genres est exactement ce qui caractérise mon travail et ma joie à l’exercer.

L’imaginaire au service de l’histoire et de ses personnages, je peux exprimer mon gout pour la matière et la fabrication et laisser libre cours à toute ma créativité.

Et chaque fois réadapter des applications techniques différentes et réinventer tous ces petits trucs qui font de ce passionnant métier un perpétuel renouvellement.

 

Le Jardin de Sceaux, une belle aventure qui ouvre les portes vers la création de mon atelier

Dans les années 2000, j’ai la chance  de participer à 2 projets pédagogiques d’enseignement et de création de spectacle avec des élèves de collèges, en partenariat avec le Conseil Général des Hauts de Seine et l’équipe culturelle du château de Sceaux (qui est aussi le musée de l’ile de France.) Je découvre que j’adore enseigner.

Pour cette occasion, nous créons avec 2 amies l’association “us et costumes” en Ile de France.

A partir de 2011, j’ouvre mon atelier “perso” et fabrique sur commande notamment des robes de mariées sur mesure.

Fabriquer tous azymuts : Par le biais des réseaux sociaux, je découvre  le monde du Jeu Grandeur Nature et rencontre des fous du costume pour lesquels je m’amuse beaucoup à fabriquer des tenues hors du temps avec beaucoup de liberté.

Sortir de mon atelier, transmettre mon savoir-faire, un échange nécessaire

2020 : création de l’association Point Zigzag et Couserie (qui prend la place de l’association us et costumes)

… “Cette association s’inscrit dans une volonté d’alternative au monde de la consommation. Elle valorise la récupération et la  transformation  et vise à donner une deuxième vie aux fabrications textiles dans un esprit zéro déchet”…….

Tout en continuant à encadrer des ateliers d’apprentissage ludique de la couture pour tous les âges, au sein de ma ville, je propose depuis cette année des stages de couture de débutants à confirmés  dans un esprit zéro déchet, que je souhaiterais développer dans des lieux ‘’inspirants’’.

Aujourd’hui, je veux m’engager un peu plus pour la planète en fabriquant  des accessoires artisanaux  “made in France”, sur la base de la “récup” comme alternative à la surconsommation et aux polluants (notamment les plastiques). Et retrouver cette fantaisie créative de l’enfance en  redonnant une deuxième vie aux textiles et autres matériaux.

Des accessoires utilitaires et jolis, simples pratiques, lavables  utiles, en petite série de pièces uniques : accessoires nomades pour toilette, repas, etc. que l’on peut glisser dans un sac à main ou sac de voyages. Kit pour maman en déplacement, objets de décorations, accessoires pour bébés, accessoires de vêtement, cadeaux personnalisés sur commande.

 

Et maintenant ?

L’atelier au pôle culturel de la manufacture royale de Montolieu

  • Fabrication et vente d’accessoires esprit récup
  • Stages de couture dans ce même esprit zéro déchet
  • Fabrication des petits mannequins pour poursuivre mon travail de costumière

Un projet, une question ?